Choisir un animal de compagnie

130319_n69tn_animaux_chien_chat_sn635Le choix de son animal de compagnie doit être mûrement réfléchi. C’est une grande responsabilité que l’on s’apprête à assumer. On parle bien d’un être vivant qui a ses besoins et ses spécificités. Avant de se fixer, il convient de se poser un certain nombre de questions quant à la capacité que l’on a à répondre à ses besoins.

Quelle est ma disponibilité ?

La plupart des chiens impliquent une assez grande disponibilité de la part de leurs maîtres. Ils ont besoin de leur présence, d’être promenés une à deux fois par jour, de soins réguliers comme le brossage.

Les chats sont plus indépendants, mais ils ont aussi besoin d’être soignés, nourris et stimulés à travers les jeux.

Les rongeurs sont, de manière générale, moins demandeurs en termes de présence du propriétaire. D’autant plus que la plupart d’entre eux ont une activité essentiellement nocturne, alors que leurs maîtres dorment. Il en est de même pour les poissons qui vivent de manière autonome tant qu’ils reçoivent leur nourriture et que leur eau demeure saine.

Quel est mon mode de vie ?

Le mode de vie, et plus particulièrement le type de famille au sein de laquelle on vit, constitue un autre critère important au moment du choix de son animal de compagnie.

Si on a des enfants, la présence d’un animal à leurs côtés est bénéfique à plus d’un titre, car elle leur apprend notamment à acquérir le sens de la responsabilité et les aide à construire leur personnalité. Toutefois, le bien-être de l’animal lui-même doit primer. Il faut s’assurer qu’il soit compatible avec le milieu dans lequel il est appelé à évoluer.

Hamsters, cochons d’Inde et autres chinchillas peuvent subir les conséquences des maladresses des plus jeunes enfants. Ces derniers peuvent néanmoins très bien s’en occuper s’ils sont convenablement surveillés par leurs parents, qui doivent leur apprendre à respecter toute forme de vie.

Quel budget puis-je lui allouer ?

Il faut aussi se poser la question des moyens financiers que l’on peut mettre à la disposition de l’animal. Un chien de grande taille, par exemple, coûte assez cher, aussi bien à l’achat qu’au niveau de son entretien. Son seul budget croquettes peut se chiffrer à plusieurs centaines d’euros par an, sans parler des soins vétérinaires et des accessoires indispensables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *